Le OFF Insoumis

Des conférences gesticulées, du clown, des chansons pas pour passer le temps… Voici des artistes qui sont des citoyens et souhaitent mélanger leurs émotions, leurs histoires, leurs trajectoires, avec la grande histoire.

 

La France insoumise est un mouvement politique qui cherche à favoriser l’expression des citoyen-nes, dont des artistes, pro ou amateurs. Le plein exercice de la citoyenneté invite à une culture populaire.

 

Vendredi 5 juillet, conférence gesticulée

“Tagada soin soin,

les astuces de sioux d’une aide soignante à l’hôpital du commerce”

Elisabeth Féry

 

Je suis tombée amoureuse du métier d’aide-soignante à 19 ans.

la CSG, démarche qualité, le management, l’accréditation, la loi T2A ont détruit la prise en charge des patients et avec tout ça je ne me sentais plus alignée.

alors, j’ai agi selon mes valeurs et mes croyances, c’est notre 11ème besoin fondamental ! Venez découvrir cette histoire… qui est peut être un bout de la votre.

 

Samedi 6 Juillet, « une écoute musicale… »

Une écoute d’une douzaine de pièces musicales, pour se réveiller les oreilles (jamais très loin du front).

Guigou Chenevier

 

Il est rare de prendre le temps d’écouter de la musique de façon active et collective. Je propose donc une écoute parfaitement subjective : 3 ou 4 compositeurs, musiciens et/ou groupes qui ont compté dans l’histoire de la musique et l’histoire des mouvements d’émancipation (la scène free jazz des noirs américains de Chicago par exemple) depuis quarante ans dans les domaines aussi distincts de la musique classique / contemporaine, du jazz, du rock, et de ce que j’ai pris l’habitude d’appeler les musiques inclassables

 

Dimanche 7 juillet, conférence gesticulée

« L’économie pour les moldus !

Choisissez votre maison en économie… et la vie qui va avec. »

Bérenger Rita

 

J’ai eu bien du mal à faire des choix pour ma vie… Serais-je une victime collatérale du « there is no Alternative » de Thatcher ? ! Pourtant, tout est question de choix… Même l’économie ! Mais pourquoi a t’on tant de mal à faire des choix ? Parce qu’on trouve que l’économie c’est rébarbatif ? Parce qu’on a finalement que l’illusion du choix ?

Magie magie, avec Bérenger, quelques petits tours et on finit même par trouver ça drôle d’imaginer dans quel monde on veut vivre.

 

Lundi 8 juillet, conférence gesticulée

“Traduire le salaire à vie… en langage de femmes”

Michèle Le Dily

Mieux vaut vivre sans capitalisme que de l’accompagner ! Car ce système capture jusqu’à notre intimité en plus de nos conditions de travail… De la sexualité des femmes est-allemandes à la question de la sécurité sociale, puis au salaire à vie il n’y qu’un pas !

C’est l’histoire de la retraite par une femme qui n’en aura pas… sauf si on change tout !

 

Mardi 9 juillet, conférence gesticulée

« Travail : faut il jouer le jeu ? »

Cloé Portault

 

39h, 35h, autant de temps que l’on vend à un employeur, durant lequel nous ne choisissons pas notre façon de travailler, où on se retrouve à faire parfois des choses qui n’ont pas de sens, contraires à nos valeurs, à notre santé, la santé des autres. « Arrête de critiquer, tu joues pas le jeu !»

Cartes à la main, Cloé essaie de décortiquer toutes les formes de travail et les rapports de dominations qui s’y jouent : à votre tour, lancez les dés et avancez jusqu’à la case « Conférence gesticulée » !

Attention, édition limitée ! Le Gouvernement est en train de rebattre les cartes …

 

Jeudi 11 juillet, chanson

Chamblas Rêveil

 

Chanteur enragé, tour à tour animé d’un espoir débridé ou terrassé par l’impuissance, Chamblas Rêveil se débat pour faire entendre une voix, à la fois poétique, naïve, tranchante et lucide.

« Le vent se lève » 2017, album « Rouge-Social » est financé par 150 aficionados qui veulent voir le disque exister au-delà du réseau commercial traditionnel, dans une indépendance qui lie le chanteur à son public.

2018/19, le mouvement des Gilets Jaunes inspire de nouvelles chansons (« Dernier combat », « Labourer les champs »…) et remet en scène la tristement bien à propos « Rockn’flashball »…

 

Vendredi 12 juillet, conférence gesticulée

“Paris vendu”

Danielle SIMONNET

 

Paris vendu, Paris gentrifié, pollué, bétonné mais bientôt Paris libéré ? J’ai failli naître à Paris, j’ai toujours rêvé d’y vivre, et maintenant j’en suis élue. Mais l’arène du conseil de Paris, c’est un peu comme une salle des enchères. Et si on refusait cette foire à la découpe ? Adjugé… Réapproprié : Paris au peuple et pas aux commissaires priseurs !

 

Samedi 13 juillet, conférence gesticulée

« On n’est pas que des femmes de ménage ! 

Parole d’aide à domicile… »

Anouchka Landry

 

Je danse la parole, pour qu’elle existe, pour qu’on ne nous oublie pas… Nous les aides à domiciles, les précaires, celles dont on dit que ce sont de « petites gens ». Parce que nous sommes drôlement utiles et que notre travail concerne tout le monde… Ce monde, qui tourne presque que d’un seul côté.

 

Dimanche 14, clown

« Chabotte Tripouille fait son cirque »

Marie-France DUFLOT

– à partir de 7 ans –

 

Cette clown s’empare des colères de  sa comédienne. Elle met son inventivité, sa faconde et son énergie en mouvement pour faire son cirque.

Les personnages qu’elle invente font leur numéro, exploit et excentricité, jusqu’à l’absurde, jusqu’à la folie, devant nous. Par là elle met à découvert son cirque intime mais aussi le cirque du monde.

 

Lundi 15, Conférence gesticulée

« Hypnose, vote et macronie »

Phloèm Sèv

 

Il dit que des techniques mises au point pour soigner les gens sont utilisées pour les faire agir contre leur intérêt. Que la Macronie s’est sert sans remord. Il sort des preuves à l’appui. Car, en plus d’aimer les marionnettes de Guignol, c’est un fan de science et d’une comm’ que vous sous-estimez peut-être…

 

 

 

Lundi 22, conférence gesticulée

“Libérés délivrés ? Alertez les bébés !”

Tifen Ducharne

 

A force de chercher comment on prive les enfants de leur droit à la parole, je découvre les gros sous que se font bien des gens en se servant des enfants, et de la culpabilité des parents… notamment à travers ce qui a pourtant forgé mon enfance : les livres illustrés, les dessins animés, les jeux vidéos, la bande dessinée, le dessin de presse…

Dès tout petit, on réfléchit : ça s’appelle l’imagination. Et si on nous volait même (surtout) ça ?

Je ne sais pas si on sera heureux et si on aura beaucoup d’enfants : la fin de l’histoire dépend de vous !

 

Du 5 au 15 et 22 juillet – 12h35

(relâche le 10 juillet )

Durée : 1h20

Théâtre le Vieux Balancier

Normal :  8€
Abonné OFF et Réduit : 5€

Pour toute réservation de plus de 6 places, merci de nous contacter au 06.15.66.47.19

Réservation terminée